MAIRIE D’EREVAN

SITE OFFICIEL

recherche élargie

Mémorial du génocide arménien Tsitsernakaberd

Mémorial du génocide arménien Tsitsernakaberd

Le Mémorial du genocide arménien Tsitsernakaberd est dédié à la mémoire de 1,5 million d'Arméniens, victimes du premier génocide du 20e siècle perpétré par le gouvernement turc. Achevé en 1967, le Mémorial du génocide est devenu un véritable lieu de pèlerinage et fait à présent parti intégrante de l’architecture d’Erevan.
La superficie du mémorial est de 4500 m2, composée de trois parties principales: Mur commémoratif, Cathédrale de l’Eternité/ le Sanctuaire commémoratif avec la Flamme éternelle et la Colonne commémorative «la Renaissance de l’Arménie».
En 1995, le Musée-Institut (conçu par les architectes S. Kalashyan, L. Mkrtchyan, A. Tarkhanyan et le sculpteur F. Arakelyan) fut ouvert près de Tsisernakaberd pour la commémoration du 80e anniversaire du génocide arménien. A présent, le Musée-Institut représente un centre de recherche au sein de l’Académie Nationale des Sciences de la République d’Arménie.
A l’époque soviétique, il était interdit et inacceptable de pratiquer une idéologie nationale. La commémoration du génocide arménien tout comme les célébrations dédiées à la mémoire des victimes furent réduites au silence.
Avant la construction du mémorial, les arméniens honoraient la mémoire des victimes du génocide arménien en se rendant au Panthéon dans le jardin Komitas. Depuis 1967, des milliers de personnes se sont jointes à la marche vers le mémorial de Tsitsernakaberd.
La cérémonie d’ouverture de l’obélisque, le 29 novembre 1967, pour le 47ème anniversaire de l’Arménie Soviétique, fut un évènement sociopolitique marquant.
Les responsables du gouvernement, A. Kochinyan, N. Haroutunyan, G. Ter-Ghazaryan, R. Khachatryan et L. Gharibjanyan ainsi que des milliers de personnes se réunirent sur la colline de Tsitsernakaberd pour rendre hommage à la mémoire des victimes du génocide arménien. La marche solennelle vers le mémorial continua jusqu’à tard dans la nuit.
Le musée du génocide arménien a ouvert ses portes en 1995, à l’occasion de la commémoration du 80e anniversaire du génocide. L’architecture du Musée, réalisée par les architectes S. Kalashian, A. Tarkhanyan et le sculpteur F. Araqelyan, est dotée d’un style unique.
Le musée propose des visites guidées en arménien, russe, anglais, français et allemand.
La visite des délégations officielles étrangères au Musée du Génocide est intégrée dans le protocole diplomatique de la RA.
Le 21 avril 2015, a eu lieu l'ouverture officielle et solennelle de la nouvelle exposition du Musée du Génocide Arménien.
Le complexe commémoratif Tsitsernakaberd, le musée et le territoire adjacent ont été rénovés par la fondation caritative Tsitsernakaberd.
Depuis 2011, a été lancé l’élaboration d’une nouvelle exposition permanente du Musée du génocide arménien. L’espace du musée s'est agrandi de deux fois et demie, atteignant 2400 km. Les nouvelles technologies et solutions de conception largement connues dans le monde entier ont été utilisées pour la première fois en Arménie dans ce musée. Les élaborations récentes scientifiques et méthodologiques dans le domaine des recherches sur les génocides sont à la base de l’exposition des documents authentiques.
L’exposition permanente regroupe des milliers de matériaux apparus grâce à collecte menée pendant les 7-8 dernières années. Ces matériaux sont soit publiés, soit présentés dans la version multimédia à travers des projecteurs et des écrans tactiles. Ici sont exhibés des photos singulières et originales, ainsi que des livres et des documents. Le nouvel espace d’exposition est constitué de 12 salles, au lieu des 3 salles précédentes.

 

www.genocide-museum.am